Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de Chef carlos

Le blog de Chef carlos

Entre les voyages et mon métier de Cuisinier

Publié le par chefcarlos



le 14 octobre 2007, nous avons eu notre dernière visioconférence avec Eric FOSSAT de l’observatoire de Nice  
et les Hivernants de Dôme C.

Si nous devions donner une Palme d’or de la communication,

Elle serait indiscutablement remise à nos amis les Astronomes de Nice.

L’Année  Polaire International oblige !

Mais il est vrai que l’Astronomie, prend d’année en année une place majeure  et de l'amplitude sur Dôme C.

Le site du Dôme C est déjà validé pour de futures observations astronomiques dans les champs du visible et de l’infrarouge, ainsi que dans le domaine de l’astrosismologie.

  L’Année Polaire Internationale

La première collaboration internationale dans le domaine des sciences polaires a eu lieu en 1874-1875 pour observer la planète Vénus lors de sa traversée du plan méridien. La France, l'Allemagne, le Royaume-Uni et les États-Unis installent alors 8 observatoires dans les régions subantarctiques.

Lors de la première Année polaire internationale 1882-1883, 12 pays rassemblèrent leurs forces pour organiser cette année-là 13 expéditions en Arctique et 2 dans le Subantarctique.

La deuxième API fut initiée par l'Organisation Mondiale de la Météorologie avec 40 pays qui, en 1932-1933, se sont réunis pour étudier spécifiquement les implications, au niveau mondial, des Jet Stream *link, récemment découverts.

Enfin, en 1957-1958, la troisième API se fit dans le cadre de l'Année Géophysique Internationale (AGI) avec des moyens nouveaux (avions, radars) avec 61 pays. Les résultats obtenus et les décennies de recherche qu'ils ont stimulés sont à la base de nos connaissances actuelles sur le climat et la structure interne de la planète.

La nouvelle Année Polaire Internationale a eu lieu en 2007-2008. Toutes les disciplines sont concernées, des sciences humaines et sociales aux sciences biologiques et aux sciences de l'univers.

 

  Six grands thèmes fédérateurs sont alors retenus :

-     Prendre le pouls des régions polaires (Critique).

-     Comprendre les changements.

-     Etablir les liens globaux entre les régions  polaires et le reste de la planète.

-     Etudier l’inconnue

-     Profiter de la position unique des régions polaires pour mettre en place
ou développer des observatoires sur la terre profonde, le magnétisme terrestre,   l’espace, le soleil et au-delà.

-     Etudier les processus culturels, historiques et sociaux. Responsable de la
résilience  et  du maintien des sociétés humaines arctiques
 et identifier la spécificité de leur contribution à une diversité culturelle globale.


Le comité français de parrainage, placé sous l’égide de l’académie des sciences, est

présidé par Monsieur Claude LORIUS, directeur de recherche émérite du CNRS. Il s’appuie sur l’institut polaire français Paul Emile Victor (IPEV). Il coordonne la participation des équipes françaises. Ces équipes, au nombre d’une cinquantaine, dépendent des universités et des principaux établissements de recherches (CEA, CNES, CNRS, IFREMER, METEO France, MNHN…).


Carlos MARSAL                            Claude LORIUS

Claude LORIUS, Commandeur de la Légion d’honneur, a reçu la médaille d’or du CNRS
en 2002 avec Jean JOUZEL, directeur de l’institut Pierre Simon Laplace.

Leurs travaux portaient sur l’étude des archives glaciaires « gelées » au sein des régions polaires. Ils ont mis en évidence le lien entre teneur de gaz à effet de serre et l’évolution du climat, grâce à l’analyse des bulles d’air présente dans la glace.

Ces travaux ont permis une pise de conscience de l’influence potentielle des activités humaines sur l’évolution future du climat de la planète.

Claude LORIUS a effectué une vingtaine de campagnes d’été et d’hiver sur les calottes polaires, au Groenland et surtout en Antarctique.

J’ai eu l’honneur de le rencontrer le 15 mars, lors des nuits polaires organisé par GNGL.link

Visioconférence avec ERIC FOSSAT, Djamel Mékarnia (Notre attaché  de presse à Concordia) et nous,  hivernants DC3 (12 octobre 2007).
Les images ne sont pas très bonnes, mais cela tiens d'une prouesse!
Car détaché du monde, les visioconférences, les connections iridium ou immarsat (Très honéreux) et les mails sont les traits d'unions avec le Monde extérieur.


1er Partie

 2ème Partie

3ème Partie
4ème Partie
5ème Partie

6ème et dernière Partie

Commenter cet article