Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de Chef carlos

Le blog de Chef carlos

Entre les voyages et mon métier de Cuisinier

Publié le par chefcarlos

175014 1736096117098 1079433134 31918962 6805117 o-copie-1                 Jean Tabary,

le père d'Iznogoud, est décédé à l'âge de 81 ans

3FE9CC6B1C3FCAA179A6434BA6774.jpg

Le dessinateur Jean Tabary, qui a créé avec René Goscinny le personnage de bande dessinée Iznogoud, est mort jeudi à l'âge de 81 ans, a annoncé vendredi à l'AFP sa fille Muriel.

Il sera enterré religieusement mercredi à Pont l'Abbé d'Arnoult (Charente-Maritime), où il avait installé sa maison d'édition familiale, les Editions Tabary.

Jean Tabary dessinait Iznogoud, le grand vizir qui "voulait être calife à la place du calife" de Bagdad depuis 1962, date à laquelle il avait croqué le personnage sur des scénarios de René Goscinny. Après le décès de ce dernier en 1977, Tabary avait continué seul.

En 2004, Patrick Braoudé avait réalisé un long métrage, titré "Iznogoud", dans lequel Michaël Youn campait le vizir face à Jacques Villeret en calife.

"Mon père avait subi un AVC (accident vasculaire cérébral, NDLR) en 2004 puis s'était mal remis de son veuvage l'année suivante", a précisé Muriel Tabary-Dumas, responsable des Editions Tabary.

Les albums d'Iznogoud, traduits dans de nombreuses langues et d'abord publiés chez Dargaud, se sont vendus à plus de dix millions d'exemplaires, selon son fils Nicolas.

Jean Tabary était né le 5 mars 1930 à Stockholm, où son père violoniste était en tournée.

Il débute en 1956 dans l'hebdomadaire Vaillant avec "Richard et Charlie".

Dès 1958, il publie dans Pif "Totoche", contant les cent coups d'un titi parisien et de sa bande de copains à Belleville.

Suivent "Corinne et Jeannot", deux copains de Totoche qui s'émancipent, la fille tyrannisant sans cesse le garçon.

Puis en 1960, avec Goscinny déjà, il donne naissance à "Valentin", le vagabond.

Sur un scénario de Goscinny, il crée en 1962 les aventures du potentat débonnaire Haroun el Poussah, dans le magazine Record, mais très vite l'ignoble Iznogoud vole la vedette au calife.

En 1968, la série Iznogoud se poursuit dans l'hebdomadaire de BD Pilote.

Tabary a signé 13 albums avec son comparse jusqu'à la mort de celui-ci. Puis il reprend seul dessin et scénario, allant jusqu'à produire 27 albums au total.

En pleine promotion de son dernier album en 2004, "La Faute de l'Ancêtre", et alors que le film est en tournage, Tabary est victime d'un AVC qui paralyse son bras droit et l'oblige à renoncer au dessin.

Ses trois enfants ont pris le relais en publiant en 2008 un 28ème album, "Les mille et une nuits du calife". Son fils Nicolas est aux pinceaux, sa fille Muriel et son autre fils Stéphane imaginent l'histoire.

(Source: Msn.Fr)

J'ai connu Monsieur Jean Tabary en 1996 à l'époque où j'avais mon restaurant "Le Champagne" à St Porchaire en Charente Maritime. Il venait régulièrement le dimanche au restaurant et je venais le voir à sa table. Une autre personne Cécile Michèle, devenue ma marraine de cuisine au club Prosper Montagne en 1996, nous a quitté ce mois ci. Leur point commun, la générosité. Avec leur départ, une page de souvenir se tourne, me laissant un goût amer et une grande tristesse. Pour eux cette Chanson:

En 1996, Iznogoud m'avait fait une belle dédicace!


Iznogoud.jpg


Commenter cet article