Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de Chef carlos

Le blog de Chef carlos

Entre les voyages et mon métier de Cuisinier

Publié le par chefcarlos
De passage à Moscou, la Place Rouge était le lieu inévitable pour ma première visite dans la capitale, un condensé de richesses et d'histoires. Avec le Kremlin, c'est là que se sont joués les actes importants de la vie de l'Etat russe.
photo mars avril 040

 

La place Rouge est une place de Moscou, dont elle marque le centre.

Elle est bordée à l'ouest par le Kremlin, à l'est par Kitaï-gorod (Centre des affaires); la cathédrale Basile-le-Bienheureux est situé au sud de la place.

Le Kremlin et la place Rouge à Moscou est enregistré au patrimoine de l'UNESCO depuis 1990.

Le nom de la place ne vient pas de la couleur des briques rouges environnantes, ni du lien entre cette couleur et le communisme.

Une traduction plus exacte de son nom russe serait la " Belle Place":

en russe ancien Krasny signifie à la fois rouge et beau, et doit ici être compris dans ce dernier sens, (Beau devient Krasivy en russe moderne).

 

DSCF8915 La Place Rouge

Près de la tour du Sauveur, sur le coté sud de la place, jaillissent les bulbes polychromes de l'église de l'Intercession, plus connue sous le nom de la Basilique de Basile-le-Bienheureux,

 (d'après le nom d'un fol en Christ fameux à Moscou, inhumé sous ses voûtes) link.

L'église de l'intercession de la Vierge est une des oeuvres les plus merveilleuses de l'architecture nationale, elle incarne les motifs féeriques du passé. Le sanctuaire fut édifié en 1561 par les maîtres Barma et Postnik sur ordre du Tsar  Ivan le Terrible,link en commémoration de la victoire remportée par les armées russes sur le Khanat de Kazan.

 

photo mars avril 074 Basilique de Basile-le-Bienheureux 

 

Pour la petite histoire ou la légende, Staline avait prévu de détruire la

Basilique de Basile-le-Bienheureux, mais lorsque l'architecte Lazare Kaganovitch lui présenta une maquette de la place sans la basilique, celui-ci répondit " Lazare, remet-la!".

DSCF8953.JPGFace à la Basilique, le monument au Citoyen Minine et au Prince Pojarski.

DSCF8911.JPG

 

En 1612, ils ont libéré Moscou,

des armées polonaises durant

l'interrègne russe.

 

Le premier monument aux deux héros nationaux du « Temps des Troubles » (1598-1613) et libérateurs de la patrie – une composition imaginée au début du XIXe siècle par Ivan Pétrovitch Martos à la demande de citoyens de Nijni-Novgorod et coulée en bronze par V.P. Ekimov à Saint-Pétersbourg en 1817 – fut inauguré sur la Place Rouge, à Moscou, le 20 février 1818, quelques années après la victoire contre l'armée de Napoléon. C'est finalement par un oukase impérial que le monument ne verra pas le jour dans la ville d'où K. Minine lança son appel au peuple. Nijni-Novgorod héritera toutefois quelques années plus tard, en 1828, d'un obélisque en l'honneur des deux patriotes, monument que nous avons vu précédemment dans le kremlin. A noter que, lors de son transport par voie fluviale jusqu'à Moscou, le monument aura fait une halte de quelques jours dans la capitale de la Volga afin que les citoyens de la ville puissent admirer l'ouvrage.

 

La première holorge à Carillon fut installée sur la tour du Sauveur au XVIIème siècle. Celle qui fonctionne aujourd'hui, la quatrième, a été mise en place au XIXème siècle. Son mouvement occupe trois niveaux et pèse 25 tonnes. Le diamètre de chacun des quatre cadrans disposés sur les faces de la tour est d'environ 6 mètres, la longueur de l'aiguille des minutes dépasse 3 mètres, la hauteur des chiffres est de 72 centimètres.

DSCF8942.JPG

 La tour du Sauveur et les horloges

DSCF8912.JPG

 

Dans la partie centrale de la Place, près du mur du Kremlin fut bâti en 1930, sur un projet de l'architecte soviétique A. Chtchoussev, le mausolée de Lénine. Ses formes d'un laconisme sévère, l'unité de la gamme chromatique, construite sur l'association du granit rouge foncé et du labrador noir, souligne l'importance particulière que 'on avait voulu prêter

à cette  édifice dans l'ensemble de la Place Rouge. La visite du mausolée est aussi glaçiale. le guide nous répète inlassablement, que l'on n'a pas le droit de parler, de prendre des photos. Avant le controle, on doit tout déposer sous la surveillance policière. Puis on s'engage dans le mausolée pour la visite, sans le guide, en suivant un agencement minutieux avec interdiction de s'arrêter devant la momie du premier dirigeant soviétique.

Je m'en excuse, je suis resté plus de 5 mn à le regarder, je n'avais pas compris cette interdiction. Le long du cheminement, un militaire au garde à vous, tous les 5 mêtres. Au début des années 1970, le FSO, alors dépendant du KGB, avait ordonné l'interdiction d'accès à la Place Rouge entre 10h00 et 13h00 lors de l'ouverture du Mausolée de Lénine aux touristes. Désormais, le Kremlin a modifié le rituel de la visite du Mausolée de Lénine en donnant désormais un accès total sur la Place Rouge durant l'ouverture de Celui-ci. Depuis la chute de l'URSS, des projets réguliers de déplacement de la momie de Lénine sont évoqués mais n'ont jamais abouti.

aujourdhui

Le corps de Lénine, tel que l'on peut le voir aujourd'hui.

Si vous souhaitez entrer dans les détails de la mort de Lénine et du Mausolée de Lénine, voir le site suivant:link.

DSCF8941.JPG

Mausolée de Lénine

Fermant la place Rouge coté nord, s'élève le Musée historique bâti par l'architecte W.Sherwood.

DSCF8896-copie-1

 La Place Rouge fut agrandie en 1936 par la destruction de la cathédrale de Notre Dame de Kazan et de la porte de la Résurrection, ordonnée par Staline. Ces monuments ont été depuis reconstruits sur leur emplacement d'origine. Actuellement, l'église de la Vierge de Kazan.  DSCF8917                                                       L'église de la Vierge de Kazan

Etant de passage rapide sur Moscou, je reviendrai pour donner plus de

détails sur La place rouge et le Kremlin.

A bientôt. Carlos Marsal   DSCF8938.JPG Le Kremlin 

 

DSCF8954.JPG

Au nord de la place Rouge, on trouve le Musée Historique, à l'est, la place est bordé par des batiments édifiés à la fin du XIXème siècle. Les galeries supérieures sont occupées depuis 1953 par le plus grand magasin universel de la capital, appelé aujourd'hui la Maison de commerce GOUM.

Au centre ouest de la place, le Mausolée.  

 

DSCF8907.JPGLes militaires et les policiers sont omniprésent sur la Place Rouge.  

DSCF8932-copie-1.JPG

Photo: Carlos MARSAL

Source documentaire: Russomania,Wikipedia, Russie.net

Commenter cet article