Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de Chef carlos

Le blog de Chef carlos

Entre les voyages et mon métier de Cuisinier

Publié le par chefcarlos

Le 11 février par -25°C à Naberezhnye Chelny au Tatarstan

photo fevrier 2010 053

Plus d'un mois que je travaille à Chelny au Tatarstan,
pour le grand patron de Kamaz (Une mission Sodexo).

IMG_0003.jpg
Monsieur Kogogine (Patron de Kamaz) et Monsieur Poutine, 1er Ministre de Russie

L'activité est soutenue et surtout imprévisible. Je prépare aussi des démonstrations pour les chefs Tatares et cette semaine, les masters classes pour le personnel de Cuisine de Sodexo,( Il y a plus de 25 cuisines à Kamaz et près de 500 personnels pour la cuisine et le service).
Sodexo représentant une très grosse structure de service en Russie et une grande part du marché dans  les républiques de la Russie. A part cela, je  m'entraine  presque tous les jours au ski de fond. Car ici, près de la rivière Kama, de nombreuses pistes sont disponibles et en cette période de l'année, toutes les générations confondues, sont assidues à ce sport.
Et surtout, c'est gratuit!
 
photo-fevrier-2010-145.JPG

Ma première difficultée est la langue, car peux de gens parlent français et l'anglais (Du moins dans mon entourage) et puis dans mon bâtiment, durant les premiers jours, j'étais observé. Certains, n'ayant  jamais rencontré d'étranger. Ils me parlent en Russe ou en Tatare et je leur répond en Français. Nous nous comprenons !

photo-fevrier-2010-051.JPG

photo fevrier 2010 072
Un restaurant à la mode sur Chelny

SANY2239.JPG
Une partie de l'équipe de direction Sodexo à Chelny
 
Aucune de mes journées sont identiques mais le travail est riche et mon entourage attachant. Je travaille au restaurant de la direction de Kamaz, à la résidence et parfois à plus de 200 km de Chelny dans un complexe privé se trouvant dans un Parc naturel. 
Je dois préparer pour le 24 mars, ma nouvelle collection de chocolat
" Floralies" pour le futur Président du Tatarstan, l'actuel Premier Ministre. C'est un honneur et un challenge pour un cuisinier, car je ne suis pas chocolatier. Mais après ma première collection de chocolat au Qatar,  avec les nombreux conseils de mon ami Laurent Allereau, Pâtissier et chocolatier hors pair, j'ai persévérer et trouver une justesse dans le parfum et la composition des ganaches. Le travail du chocolat,
tout un art ! Toutefois, j'en ai encore beaucoup à apprendre.
Une réflexion d'un chef Anglais sur le yatch Al Mirquab en août 2009,
me reviens à l'esprit. Lui, il était en permanence sur le bateau et moi je suivais le patron et la Princesse. Il ne comprenait pas pourquoi, je préparais des pièces en sucre, des pièces en chocolats, du pains, alors que j'étais cuisinier. Il m'avait adressé une remarque. Qu'importe!
Tout simplement, dans mes différents postes en Ambassades, dans le privé et voir dans une base polaire et subantarctique, il est nécessaire d'avoir une formation plus générale, car contrairement à un grand hotel , on est parfois seul en cuisine ou avec une petite brigade. On ne travaille pas non plus avec une carte que l'on change à chaque saison. On est obligé d'inover, jour après jour et de s'adapter aux goûts, aux habitudes des patrons, ambassadeurs, Ministres et Princes. De s'adapter au matériel et à l'équipement en place. Et puis ce métier, on le fait si on a l'amour et la conviction pour le faire. Cuisinier pour un Privé, est un état d'âme !
Ce n'est pas toujours facile. Mais dès que l'on peux toucher l'art, je peux alors sentir de la satisfaction et une certaine plénitude dans mon métier de cuisinier. Je conseille aux jeunes de faire le maximun de formation.
J'ai eu l'occasion de voir la capital du Tatarstan, Kazan, en quelques heures car il faut plus de trois heures pour y aller et un peu plus encore pour le retour. C'est une ville magnifique avec le Kremlin et particulièrement vivante. De nombreux quartier de Kazan sont en reconstruction. C'est une ville universitaire. Rien de comparable avec Chelny la deuxième ville du Pays. Chelny est une ville industrielle et tout en longueur.

Ma famille me manque
photo-fevrier-2010-024.JPG
Mélanie (Ma troisième fille)  et Anna (mon épouse)

et ma période sur l'île Amsterdam, me semble être un souvenir lointain.
Pourtant, j'ai encore une pensée pour mes camarades de la Mission 61 et pour les autres.
Quelques photos et à bientôt

Naberezhnye Chelny

La ville a été fondée vers 1172 et a acquis le statut de ville en 1930. Elle porta le nom de Brejnev, d'après Léonid Brejnev, de 1982 à 1988.

Naberejnye Tchelny était une petite ville de province sans importance jusqu'en 1976, date de la mise en service d'une très importante usine de camions et de moteurs diesel : KamAZ, employant 52 000 travailleurs.

La population de la ville se compose de Russes (45,5%), Tatars (43,9%), Tchouvaches (1,9%), Ukrainiens (1,6%), Bachkirs (1,4%.), etc.



KAZAN, la capitale du TATARSTAN

photo-fevrier-2010-139.JPG
Le kremlin de Kazan abrite plusieurs vieux édifices, le plus ancien étant la
cathédrale de l'Annonciation (1554-1562), la seule église russe du XVIe siècle ayant six * trumeaus et cinq * absides. Comme beaucoup d'autres édifices à Kazan de cette période, elle a été construite à partir du grès pâle de la région et non de briques. Elle serait l'œuvre de l'architecte semi-légendaire Postnik Yakovlev, mais c'est purement spéculatif. Le               * beffroi de la cathédrale fut érigé en cinq étapes selon les ordres du tsar Ivan IV ; il imite le clocher d'Ivan le Grand du kremlin de Moscou et fut détruit par les Soviétiques en 1930.

 

L'inauguration de la plus grande mosquée d'Europe, la mosquée Qolcharif, s'est déroulé le 24 juin 2005. Environ 17 000 personnes se rassemblèrent au kremlin pour célébrer l'évènement. On y vit des délégations de quarante pays. L'édifice fut reconstruit au-dessus de la mosquée principale des anciens khans de Kazan, détruite au XVIIe siècle. Le président du Tatarstan, Mintimer Chaïmiev, prononça ces mots :
« la mosquée Qolcharif est un nouveau symbole de Kazan et du Tatarstan... un pont liant... notre passé à notre futur. »

photo-fevrier-2010-136.JPG

Le décret ordonnant la restauration de la mosquée demanda également de faire de même avec la cathédrale de l'Annonciation de Kazan, qui avait été soustraite au culte après la
révolution russe.

photo fevrier 2010 132
Le
21 juillet 2005, la fête de Notre-Dame de Kazan, devant une foule de 10 000 pèlerins orthodoxes, Alexis II et Chaïmiev placèrent dans la cathédrale la copie la plus vénerée de l'icône (dont l'original, dérobé, n'a jamais été retrouvé), rendue à la Russie par le pape Jean-Paul II
 peu avant sa mort.

 

L'édifice le plus marquant du kremlin est la tour Söyembikä, qui penche d'un côté et date du règne de Pierre Ier. Une légende lie cette tour à la dernière reine de Kazan.

photo-fevrier-2010-130.JPG
Un autre édifice facilement reconnaissable est la tour Spasskaïa, au sud du kremlin, servant d'entrée principale. La tour Spasskaïa est nommée en honneur du monastère Spassky, qui était autrefois près du kremlin. Parmi les bâtiments du monastère on trouvait l'église saint Nicolas (années 1560, quatre trumeaux) et la cathédrale de la Transfiguration du Seigneur (années 1590, six trumeaux). Elles furent détruites sous
Staline.

Les tours et murs sont blanches comme neige ; érigées aux XVIe et XVIIe siècles, elles ont été depuis rénovées.

On y trouve également la mosquée Qolcharif (en), récemment reconstruite, et la résidence du gouverneur (1843-1853), œuvre de Constantin Thon, aujourd'hui le palais du président du Tatarstan.
photo-fevrier-2010-131.JPG
Le palais est supposé être construit sur le site du palais des khans.

Entre le palais présidentiel et la tour Söyembikä on trouve l'église du palais, construite sur l'emplacement d'une mosquée.

Le mur septentrional du kremlin est surmonté d'une autre tour, la « Tour secrète », qui doit son nom au puits qu'elle cachait autrefois. Cette tour permet l'accès piéton au kremlin ; les véhicules n'y sont admis qu'en cas d'urgence.                                                                                             Suite.....

IMG_0002.jpg
Le Camion Kamaz, qui remporte depuis plus de 10 ans, le Paris Dakar.

* Trumeaux:

On désigne par beffroi (ou baffraiz en vieux français) un ouvrage de charpente destiné à supporter et à permettre de faire mouvoir des cloches ; on a donné par synecdoque le nom de beffroi aux tours renfermant les cloches de la commune.

Commenter cet article

Sébastien Nesson 24/03/2010 10:43


Bonjour,

En parcourant le web à la recherche d'informations, j'ai découvert votre blog et votre entousiasme pour les missions qui vous sont confiées.
J'espère que votre challenge à échéance du jour est un succès... J'y aurai bien goûté!
Nous (mon entreprise) venons de créer un blog et nous allons mettre en place un concours photos pour nos petits expatriés et pour tous les autres.
Peut être serez vous intéressé...

à bientôt